Skinny bashing : dans la peau d’une fille (trop) mince

On parle souvent des personnes en surpoids et du regard méprisant et méprisable que leur inflige la société.
Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui me concerne et qui me tient à coeur : le skinny bashing (dénigrement des maigres en anglais). 
Oui car, quand on est mince on a droit aux regards, mais aussi aux remarques désobligeantes.

J’ai vécu ce regard méprisant et je le vis encore aujourd’hui. J’ai entendu ces remarques blessantes et je les entends encore aujourd’hui.
Alors s’agit-il de simple jalousie ou de vrai mépris? Telle est la question!

Tout a commencé au début de mon adolescence, vers 12 ans.
J’étais grande et fine, même très fine.
Ma minceur faisait l’objet de remarques dans la rue, au collège et puis plus tard au lycée.

Des inconnus venaient me voir quand j’attendais le bus, quand je faisais les magasins, quand je marchais dans la rue, quand je faisais la queue à la boulangerie ou quand je m’amusais sur la plage.
Ces inconnus ne venaient pas me voir pour faire ma connaissance. Non non. Ils venaient juste me faire part de leurs remarques à mon sujet.

Ces inconnus, adultes comme adolescents, venaient juste me dire, à moi, jeune fille en pleine construction qui n’avait rien demandé, des phrases humiliantes comme « oh la la mais qu’est-ce que t’es maigre« , « t’as vu tes cuisses?? Elles ressemblent à des bâtons! » « t’es anorexique ou quoi?! « , « tu sais, t’as le droit de manger!  » ou « si tu veux je te payes un macdo…Ou deux, même dix ça te fera pas de mal! Ah ah  » .
Il y avait aussi ces surnoms que j’entendais dans la bouche des passants dans la rue « oh regarde il y a Daisy  » ou « Tiens tu connais Olive la femme de Popeye? La voilà  » ou encore « T’as déjà vu un cure-dent géant?  » , « Regardes la grande saucisse là-bas  » … Et j’en passe.
Je n’étais pas épargnée non plus au collège, ni même au lycée. Mes camarades de classe, surtout les filles, se sentaient toujours obligées de me remettre à ma place : « T’as un beau visage mais qu’est-ce que t’es maigre, c’est dommage ça gâche tout » ou « Franchement t’es trop maigre, t’es squelettique!  » .
Sans vous parler des médecins et infirmières scolaires, qui me posaient sans cesse cette question : « tu manges à ta faim chez toi? » . Combien de fois j’ai répondu « oui » et combien de fois j’ai entendu cette conclusion effroyable « tu sais, tu peux me le dire à moi si tu te fais vomir » . J’avais beau leur jurer que jamais je n’avais fait une chose pareille, rien à faire, ils doutaient de mes paroles, comme-ci eux seuls détenaient la vérité.
Vous vous rendez compte, même le corps médical n’arrivait pas à intégrer le fait que je pouvais être plus maigre que la moyenne sans être malade ou sous alimentée!

La vérité tous ces gens là en étaient très loin, évidemment.
La vérité, c’est que j’adorais manger! Ma famille disait même pour rire qu’il valait mieux m’avoir en photo qu’à table.

Il n’empêche que toutes ces critiques incessantes, m’ont fait beaucoup souffrir. Ces remarques affligeantes m’ont fait me remettre en question.
Alors je me suis renfermée sur moi-même et j’ai commencé à complexer.
J’ai d’abord voulu aller voir une diététicienne pour suivre un régime grossissant.
Puis je me suis mise à manger mal. Tout y passait, gâteaux, chips, beurre de cacahouète, Nutella… Je me disais qu’avoir une mauvaise hygiène de vie me ferai forcément grossir.

Mais rien à faire je ne grossissais pas. Je ne prenais pas un gramme! Et ce fût ainsi jusqu’à mes 17 ans.

J’étais maigre, oui. Mais ce n’était pas de ma faute.

Et pourtant, le monde entier me faisait porter cette vérité comme un fardeau!

Car, il faut le dire, la société n’accepte pas la différence, quelle qu’elle soit.
Et ce qui est triste,  c’est qu’en moins de deux, on est jugés et catégorisés. Pour mon cas, le raisonnement des gens était le suivant: maigre = se prive de manger = anorexique = pas de cerveau.

Aujourd’hui je me rends compte que j’aurais pu sombrer dans la boulimie à cause de ces critiques, et c’est ce que j’ai d’ailleurs sûrement fait sans le savoir! Tout ça pour me faire accepter de ces personnes, qui n’en valaient absolument pas la peine.


Dans notre société, la maigreur fait peur et est à tord assimilée à la maladie.

Alors on n’hésite pas à dire à une personne mince qu’elle est « trop maigre » ou pire qu’elle est « anorexique », sans peser le poids de ses mots et sans se douter que cela peut la blesser.

Je me suis toujours posée cette question:
Pourquoi dire à une personne qu’elle est maigre est normal, alors que dire à une personne qu’elle est grosse est méchant?
Pour moi c’est exactement la même chose: les deux sont méchants!
Mais non, le fait est que, dans la pensée commune si une personne est maigre c’est parce qu’elle se prive de manger, elle ne peut pas être comme ça naturellement. Il faut donc la blâmer pour ça.
Je ne pense pas que ces même personnes iraient dire à une personne obèse qu’elles connaissent ou pas « oh la la mais qu’est-ce que t’es grosse!!! Arrête de manger! » .
Et pourtant elle se permettent de le faire avec une personne mince. Pourquoi?

standard society about thin people

La société : – Tu es tellement mince! La fille : – … La fille : – Tu es tellement grosse! La société : – Tu ne peux pas dire ça!


Pour moi c’est comme aller voir des inconnus pour leur faire un rapport de tous leurs attributs physiques: « oh mon dieu, ton nez, qu’est-ce qu’il est gros, un conseil, va voir un chirurgien »  ou encore « mon dieu t’es bien foutue mais qu’est-ce que t’es laide, c’est dommage ça gâche tout« . 

Heureusement les gens ne feraient jamais ça, mais pourquoi le font-ils avec une personne trop mince à leur goût?


Pourquoi cette démarche perverse et méchante envers les personnes maigres?
Perverse oui. Car je le sens, ces gens prennent du plaisir à dire à une personne qu’elle est trop mince. Est-ce un moyen de lui dire « moi qui n’arrive pas à maigrir, saches que tu n’es pas si bien que ça »?

Je ne sais pas.
Tout ce que je sais c’est qu’être maigre ne signifie pas forcément être malade.
Parfois c’est juste la morphologie d’une personne qui est faite ainsi (c’est mon cas) et ce n’est pas un choix. Tout comme on ne choisi pas d’être grand ou petit, on ne choisit pas d’être mince ou d’être enrobé, c’est un fait.

Alors pourquoi infliger de telles remarques à une personne qui n’a rien demandé??
Et quand bien même, cette personne aurait tout fait pour être mince, qu’est-ce que ça peut faire? En quoi ça dérange?
Pourquoi s’immiscer dans la vie de cette personne et critiquer ses choix en lui faisant des remarques inutiles?
Dire à une personne qu’elle est maigre, qu’est ce que ça apporte ? De la jouissance dissimulée?
Car le pire, et c’est ça qui est contradictoire, c’est que ces remarques sortent parfois de la bouche de personnes mal dans leur peau, qui souffrent elles-mêmes du regard des autres. Pourquoi reproduisent-elles sur les autres ce qu’elles-mêmes subissent et qui les fait tant souffrir?


Il y a autre chose qui m’indigne:  Pourquoi les gens se permettent de dire aux gens minces « t’es anorexique ou quoi? » sans que cela ne paraissent immoral?
Est-ce que les gens qui tiennent ces propos se rendent compte que cette personne est peut-être réellement malade? Oui car l’anorexie est une MALADIE.

Pourquoi reprocher à une personne d’être malade? 
Comment le nom d’une maladie peut-il être aussi facilement utilisé pour décrire quelqu’un physiquement? Est-ce une tare d’être atteint de cette maladie? Est-ce ainsi que l’on soutient une personne malade? En l’enfonçant plus bas que terre?

Accepteriez-vous d’entendre ces gens dire à un chauve, « t’as un cancer ou quoi?« . Vous trouveriez ça scandaleux n’est-ce pas? Oui, et vous auriez raison.
Mais pourquoi ce n’est pas le cas pour l’anorexie? Pourquoi la lourdeur de cette phrase passe-t-elle inaperçue?

Dans le même esprit, iriez-vous voir une personne atteint du vitiligo pour lui dire qu’elle a des tâches sur la peau? La réponse est non.

Alors pourquoi les réflexions sur la maigreur sortent de la bouche des gens comme un simple bonjour? Pourquoi les critiques affluent quand il s’agit de minceur?

Je sais que c’est aussi le cas pour les personnes en surpoids. La seule différence c’est que ces critiques ne sont pas faites par derrière pour les gens maigres. Elles leurs sont envoyées franchement et en pleine face. Encore une fois, pourquoi?
Est-ce si difficile de comprendre que les femmes minces sont des êtres humains comme les autres, et qu’elles aussi peuvent-être mal dans leur peau? Pourquoi les lyncher sans cesse pour les rabaisser?
Pour moi les critiques qui fusent autour de la minceur sont une sorte de discrimination! Il n’y a qu’à regarder ces images que j’ai trouvé sur la toile:

stop skinny bashing victim

Ceci est plus attractif que ceci…

victim of skinny bashing stop

Les vrais hommes aiment les formes, les chiens aiment les os

skinny bashing stop

Avant le culte de la minceur, il y a avait quelque chose appelé « sexy »

skinny bashing skinny and proud to be

Prends note : les femmes rondes et tatouées sont magnifiques. Personne ne veux d’un bâton sans créativité

stop skinny bashing proud to be skinny

Quand est-ce que ceci… Est devenu plus sexy que cela.

Qui sont ces gens pour dire que moi, fille mince, je suis moins sexy qu’elles, filles pulpeuses???
Pour moi ces images sont absolument écoeurantes!
Pourquoi toujours lyncher les maigres? Pourquoi ne pas simplement montrer la photo d’une femme ronde et sexy, sans faire la comparaison et rabaisser une femme mince? Oui car on peut être sexy quand on est maigre, mais aussi quand on est ronde! Toutes les femmes ont ce truc qui les rendent belles!

Maintenant , imaginez les mêmes images en inversant les rôles.

Tenez, par exemple sur la photo 2 il est écrit : « les vrais hommes aiment les formes, les chiens aiment les os » que diriez-vous s’il était écrit « les vrais hommes aiment les filles minces, les chiens aiment la graisse« ?
Vous diriez sûrement que c’est scandaleux, bien sur.
Pourquoi tout ça ne va que dans un sens?

 

Avec le recul, je me dis que j’ai été bien bête de laisser toutes ces remarques m’atteindre.
Car j’avais de quoi leur répondre moi aussi, à ces gens. J’aurais pu moi aussi les attaquer gratuitement sur leur physique.

Aujourd’hui encore, les gens ne se gênent pas pour me dire que mes jambes sont trop maigres. Ces gens, ce sont surtout des femmes.
Mais est-ce que je leur dis à ces femmes que les leurs sont trop grosses ou trop musclées?? Parce que celles qui se permettent de telles remarques, ne sont pas plus proches de la perfection que moi.

Moi aussi j’aurais des choses à dire sur leur physique. Car personne n’est parfait!
Mais je ne dis rien.
Premièrement car j’accepte les gens comme ils sont. Deuxièmement car critiquer quelqu’un sur son physique – ce critère qu’il ne maîtrise pas – n’a aucun intérêt, si ce n’est blesser la personne concernée.

beauty has no size stop skinny bashing

La beauté n’a pas de taille.

 skinny vs curvy no one wins

curvy or skinny not a war

Ronde ou mince, ceci n’est pas une guerre

truth about skinny bashing

Les vrais hommes aiment ce qu’ils veulent putain. Les vraies femmes ne comparent pas les hommes à des chiens, ni les filles à des os.

 

Heureusement pour moi,  j’ai appris à passer au-delà de toutes ces remarques.
Mais imaginez-vous des personnes fragiles qui comme moi n’arrivent pas à grossir  et qui comme moi entendent ça tous les jours. Imaginez-vous des personnes malades qui ne contrôlent pas leur état et qui entendent ça tous les jours.

Aimeriez vous entendre tous les jours « tu es moche », « tu es moche ». Car après tout c’est un peu pareil.

Ces gens, se rendent-ils compte du poids de leurs mots sur ces personnes fragiles?

Malgré le fait que ces remarques ne m’atteignent plus, je ne comprend toujours pas la démarche de ces personnes.

Aujourd’hui j’aimerais simplement leur dire, à toutes ces personnes qui m’ont fait, me font et me feront des remarques sur ma minceur; j’aimerais dire à ces personnes ce que j’ai toujours voulu leur dire : Je suis comme je suis, je suis moi. Et, excusez moi de ma vulgarité, mais je vous emmerde!

society i'm skinny and proud to be stop skinny bashing

Chère société, Je suis mince, en bonne santé et heureuse. Ne me dites pas de manger plus. Ne me dites pas de prendre du poids. N’essayez pas de me mettre la pression avec vos idéaux, de quelconque manière que ce soit. Je suis parfaite telle que je suis et je n’ai pas besoin de ton approbation. Sincèrement, les gens minces.

Voilà mon témoignage, n’hésitez pas à réagir pour me donner votre point de vue! Ou à me faire part de votre vécu.

Comme moi, dites STOP au Skinny Bashing!

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire cet article.

 

Suivre:

60 Commentaires

  1. Armelle
    12 décembre 2014 / 21:26

    J’applaudis ce poste et approuve à 200 % puisque j’ai moi aussi eu droit à des remarques de ce genre durant toute mon enfance et adolescence.
    Un jour, en voulant prendre le contre pied de ces attaques, j’avais essayé d’inverser leur remarque, comme si je le prenais comme un compliment, mais ça m’est revenu dans la figure, jugez un peu du dialogue :
    – Qu’est ce que tu peux être maigre… »
    – » Oh merci beaucoup pour le compliment ! »
    – « Pff, ce n’était pas un compliment ».(sans commentaire)

    Mais je serai toujours fière de ce que j’ai pu répondre un jour, alors que je n’avais pas 10 ans, à une énième attaque sur ma maigreur (je reconnais que ma réponse était méchante, mais au bout d’un moment on n’en peut plus, et puis j’étais une enfant) :
    -« Qu’est-ce que tu es maigre… »
    -« Et toi tu es une grosse vache… »

    ça l’a marquée à vie à cette petite fille un peu en chair, qui osait me dire quelque chose que je n’aurais jamais osé lui dire. ça lui est revenu en pleine figure. Et elle m’en a reparlé des années après.
    ça fait du bien de se défouler

    • 15 décembre 2014 / 20:18

      Ton commentaire me rassure dans le sens où je vois que des gens me comprennent et ont vécu la même chose que moi! Tu ne sais pas comme j’aurais aimé réagir comme tu l’as fait! Mais bizarrement malgré le fait que ça me fait bouillir intérieurement j’ai toujours réussi à me contrôler. Peut-être qu’un jour ça va sortir tout seul… Je plains cette personne qui va prendre pour toutes les autres!!

  2. claire
    13 décembre 2014 / 11:14

    Merci ma Fé, un sujet souvent abordé entre nous et qui mérite vraiment un bon coup de gueule!!!
    Merci merci merci

    • 15 décembre 2014 / 20:19

      Je sais que ça ne changera pas le monde, mais ça fait du bien de pousser un petit coup de gueule 😉

  3. 13 décembre 2014 / 22:21

    A mon avis, pour 85% des femmes t’ayant fait la remarque, c’est de la jalousie. Les autres 15%, c’est de la stupidité pure et simple 😉 moi je te trouve superbe et j’envie beaucoup ta silhouette ^^
    Pour en revenir aux photos que tu as publié, je ne pense pas que toutes prennent en compte l’explication de la morphologie, à mon avis ce n’est pas une attaque visée pour les filles minces comme toi qui n’y peuvent rien mais surtout aux filles qui se rendent vraiment malades pour le devenir. Effectivement elles peuvent avoir un effet négatif comme tu l’as écrit, mais aussi positif pour les autres, celles qui n’arrivent pas à s’accepter avec leurs rondeurs. Après, c’est comme tout, ce discours peut vite devenir deviant et créer un nouveau standard pour la société. Comme aujourd’hui, ou les Kim K avec gros lolos et grosses fesses priment.
    C’est dommage, car au final comme tu l’as dit, chacun est différent, et c’est ce qui fait que la vie est plus intéressante !
    Rien à voir avec ton article, mais continue comme ça, j’adore ton blog et tes tenues me font rêver 🙂
    Bisous
    Amélie

    • 15 décembre 2014 / 20:24

      Merci beaucoup Amélie! 🙂
      Tu as raison, le vrai problème c’est que la société nous impose à toutes des catégories auxquelles il faut absolument faire partie.
      C’est tellement dommage! Si on laissait les gens vivre comme ils sont sans les juger, ce serait tellement plus paisible!
      Merci encore! Tu ne postes plus sur ton blog? Bisous

      • 17 décembre 2014 / 14:33

        Non je n’ai plus trop le temps de poster, et dans le Nord il fait beaucoup trop froid maintenant pour prendre des photos en extérieur… Du coup je me régale autrement en lisant des blogs tels que le tien 🙂
        Mais la blogo me manque beaucoup et j’espère revenir bientôt… Tu verras on y prend vite goût 🙂
        Bisous et bonne journée !

  4. marie
    9 janvier 2015 / 21:25

    D’une part, un grand merci, et d’autre part, tu es magnifique

  5. Mélanie
    2 février 2015 / 11:01

    Je découvre ton blog, qui est une bonne surprise, et ce genre d’article en est encore une meilleure.
    Je n’entend pas souvent les gens discuter de ce sujet dont ma mère et moi sommes victimes. Enfin, heureusement, notre médecin n’a jamais mis en doute le fait que nous mangions énormément et ne prenions pour autant pas de poids. Nous avons un métabolisme rapide.
    Dans mon cas, je suis mince de haut en bas avec une bonne paire de fesses d' »africaine » et voilà, ça non plus ça ne va pas … « Elle est trop maigre! Mais tu as vu le gros cul qu’elle a?! » J’aime à quel point les gens se contredisent en une seule phrase … Du coup, malheureusement, je me suis mise à complexer et à porter des vêtements qui cachaient automatiquement mes fesses (et mes poignets (j’ai les os très fins et juste la peau dessus) vu qu’on me disait que j’allais mourir si je ne mangeai pas, rien qu’en regardant mes poignets … –‘)
    Le pire je crois que c’est quand la militante de la classe qui a beau te voir manger tous les jours, crie devant toute ta classe que « tu dois manger » et se met presque à pleurer …
    Enfin bref, ça fait du bien de voir qu’on est pas seule et de voir un peu comment prendre le dessus sans pour autant attaquer le physique d’autrui (soit j’ignore les remarques soit j’ai tendance à être oeil pour oeil, dent pout dent …)
    Ton blog est super continue!

  6. Fell
    8 février 2015 / 09:00

    Bravo,
    Moi même j’ai eu droit a des reflexions comme ah voilà la somalienne. Attention tu vas te casser un os. Mais je m’en fous. Ces reflexions venaient et viennent beaucoup de personnes qui semblent ne pas être bien dans leur peau. Bel article

  7. Lisa
    25 février 2015 / 19:52

    Vraiment merci mille fois ,tu a dit tout dit et je suis rassuré de pas être la seul a être très mince et entendre les mêmes moqueries .Je voudrais vraiment commencer a m’assumer depuis que je suis toute petite je suis mince j’aime pas le mot « maigre » je mange ,comme une personne normal j’aime manger mais je suis faite comme ça et la beauté n’a pas de poids ni de taille .Toutes les femmes sont jolie et c’est leurs différence qui l’es rende uniques .

  8. Emma
    4 avril 2015 / 12:28

    Je souhaite réagir et te féliciter pour ce post! Un grand bravo! je te rejoins à 100%. La bêtise humaine dans toute sa splendeur!!!
    J’ai vécu exactement les mêmes choses que toi! Tes mots raisonnaient comme si tu parlais à ma place…
    Je suis plus âgée que toi puisque je viens de fêter mes 40 ans mais j’ai longtemps souffert jusqu’à mes 25 ans…après je suis devenue maman et mon corps à changer (mais j’ai garder mes poignets fins et mes fines chevilles et une petite poitrine également) mais encore il y a pas longtemps, on m’a fait une remarque, pour mes 40 ans, on m’a offert une montre et bien entendu comme à chaque fois, elle était trop grande, il a fallu que je retourne au magasin pour la régler à mon poignet. La vendeuse quand elle a vu mon poignet : houlala que votre poignet est « super » fin du jamais vu…maintenant ce genre de remarque me fait sourire et je me suis dit génial je fais partie des gens rares!!!!

  9. Anne-So
    30 avril 2015 / 04:39

    Peut importe les commentaires désobligeants, tu es magnifique telle que tu es !!

  10. Mady
    19 juin 2015 / 13:56

    Coucou 🙂

    J’ai vécu et je vis toujours la même chose actuellement.
    Je suis actuellement au lycée, je dirais que cela va mieux mais au collège c’était:
    « T’es anorexique ? »
    « Tu manges rien ou quoi ? »
    Alors que bien évidemment je mange des tas et tas de cochonneries.
    Les gens ne comprennent pas que certaines personnes n’arrivent pas à grossir, pour eux tu es anorexique et point à la ligne. Ils ne connaissent pas les maigres constitutionnelles… J’essaye et j’essaye de grossir mais en étant maigre constitutionnelle ce n’est pas vraiment simple.De plus ma grande taille et mes très longues jambes maigres qui n’en finissent pas ne m’aident pas, je fais 1m74 pour 46 kg, en regardant mon IMC je suis en état de famine. Vous savez j’ai aussi cet immense thigh gap entre les jambes que j’aimerais bien combler.
    Dans mon malheur j’ai quand même des fesses rebondies et un peu de poitrine x)

    Aujourd’hui j’ai appris à vivre avec mon corps et je me fous des remarques des autres. Chacun est différent, à un corps différent, une génétique différente et un métabolisme différent. Et c’est vrai que dans cette société les maigres sont considérés et traités différemment. Attention je ne dis pas que les personnes en surpoids ne sont pas victimes de moqueries ou autres mais on a de plus en plus tendance à accabler les personnes minces.

    Voilà mon petit témoignage et merci à toi Federica d’avoir posté quelque chose là-dessus car à mon goût on n’en parle pas assez.

    Merci et bonne journée !

  11. Charlène
    26 juillet 2015 / 20:45

    Bonsoir 🙂

    Je viens de lire cet article avec beaucoup d’intérêt. Je ne commente quasiment jamais sur les blogs ou autres sites Internet, mais je tenais à vous dire merci. J’ai 23 ans, et ce genre de remarques j’en ai beaucoup entendu, jusqu’à un psy qui m’a traitée d’anorexique, alors que je venais le voir pour des problèmes d’anxiété et de manque d’estime. C’est vrai que traiter d’anorexique une fille qui se trouve déjà maigre et complexée à cause de ça, ça aide beaucoup… Moi aussi je suis allée voir une diététicienne, j’ai pris un peu de poids vers mes 17-18 ans, mais je suis toujours aussi mince. Et j’apprends à accepter que c’est ma morphologie. La société nous impose trop de normes. Même parmi mes amies j’ai déjà eu la remarque « tu peux manger tout ce que tu veux et tu grossis pas, la chance », je ne l’ai jamais vu comme une chance, parce que depuis petite on m’a répété que j’étais (trop) maigre. Maintenant on me dit que je suis « bien foutue » parfois, et ça me fait doucement rire. Parce que les mots d’encouragement, les filles ont besoin de les entendre au début de leur adolescence, quand elles se construisent. Pas une fois qu’elles ont dû s’endurcir à cause de remarques de tout horizons (famille, proches, médecins…). Malgré cela, on apprend aussi à moins juger les autres à travers tout ça, on fait attention à la façon dont on dit les choses, parce qu’on sait le mal que ça fait, même des années après. Les mots font plus mal que des coups, et ça beaucoup de gens ne l’ont pas encore compris. En tout cas merci pour cet article, je suis surprise de voir que des gens prennent enfin la parole pour dénoncer cela. Bonne continuation 🙂

  12. Marie
    27 juillet 2015 / 01:15

    Bonjour, je suis tombée sur cet article par hasard, et je suis ravie de lire ce que je subies depuis mon adolescence. Cet article me touche car en plus d’être tres mince naturellement, je suis en rémission d’un cancer qui m’a évidemment fait perdre encore plus de poids et je vous garantie que même le cancer n’arrête pas la méchanceté des gens, surtout des femmes faut le dire! Croyez le ou non j’ai appris mon cancer pendant ma grossesse ( j’attendais des jumeaux) j’ai commencé mes traitements à leur naissance, et à ce moment pour la société ce sont deux choses incompatibles (c’est sûre que ce n’est pas dans l’ordre des choses) et pourtant si ça arrive!Non seulement j’étais une jeune maman,mais aussi cancereuse et maigre! Je peux vous dire que rien n’arrête la méchanceté meme pas le cancer!Et ce triste constat venait également de certaines salariées de l’hôpital au courant de cette situation!exemples : »Vous n’êtes pas trop triste de pas pouvoir allaiter avec vos traitement, car le lait maternelle est plus bénéfique pour les prématurés! » « Et puis cela serait bien de grossir car vous allez perdre un os! » « Votre état est honteux avec de si jeunes enfants! »si si c’est possibke il n’y a pas limité à la cruauté! Heureusement pour moi je vais mieux et toute cette période de ma vie m’a appris a mon grand désespoir que l’humain n’est pas forcément Bon et certaines personnes trouvent du plaisir a faire mal ou tout simplement règlent un complexe d’infériorité en méprisant autrui!Le plus important est l’amour qu’on porte à ses proches et l’amour qu’on reçoit! Je ne fais pas de soucis pour toutes ces personnes malveillantes car je les laisse avec leur conscience !

  13. Ghaleon
    16 août 2015 / 22:50

    Bonjour,
    Si ça peut t’aider, moi j’aime beaucoup les filles maigres, jamais ça ne me viendrai á l’idée d’en penser du mal bien au contraire 🙂

  14. Ghaleon
    16 août 2015 / 22:54

    Si je t’aurai regarder passer dans la rue, ça aurait été plutôt pour d’admirer

  15. Galou
    20 septembre 2015 / 21:51

    Salut ! J’ai eu plaisir à lire ton article…. On ne se sent pas seul !!
    Je ne vais pas écrire les problèmes que j’ai eu car ce sont les mêmes que dans plusieurs commentaires. Aujourd’hui j’ai 24 ans, j’en souffre beaucoup moins, mais je n’ose toujours pas mettre de jupe ou de chaussures à talon …. ^^ problématique quand on veut être féminine ^^

    Je ne sais pas si c’est de la jalousie, de la méchanceté ou encore de la stupidité, mais l’année dernière j’ai encore eu des réflexions de mes « potes » étudiants à l’ESPE !! (pour être prof…) stupidité ? je ne pense pas… jalousie et méchanceté ? sûrement.

    Aller les filles, on se serre les coudes entre nous !!! (Nous au moins on mange ce qu’on veut ! héhé 😉 )

  16. Jess
    29 septembre 2015 / 21:20

    Je tombe sur ton blog par hasard et honnêtement super article !
    J’ai également été concerné par ce genre de commentaires très longtemps ! Je suis toujours aussi mince mais avec l’âge et la puberté j’ai une bonne poitrine et des formes où il faut donc plus de remarques désobligeantes mis à part la jalousie !
    Mais comme dise certaines dans leur commentaire, tu es magnifique et au moins on peut manger comme on le veut sans se soucier des bourrelets et autres petites choses qui entre nous faut être d’accord c’est pas top dans des habits moulants !!
    Faut arrêter de dire qu’être bien en chair c’est plus jolie qu’être mince. Avoir les cuisses qui se touchent quand tu marches… Enfin bon chacun est comme il est et faut aimer être comme on est !
    C’est pas ton poids ou ta morphologie qui t’empêchera de trouver l’amour et de t’épanouir. Et il y a des filles beaucoup mieux avec quelques kilos en trop ou minces ! C’est pas la société qui doit dicter ton corps non mais oh ! Et puis, à partir du moment où quelqu’un te fait une réflexion c’est qu’il y a de la jalousie. Quand je ne trouve pas quelque chose de beau je ne le dis pas, je l’ignore ! Si je le dis c’est qu’au fond ca me dérange.

  17. Anonyme
    3 janvier 2016 / 23:16

    Salut c’est tes rare que je commente un blog ou autre mais la !J’adore ton article !Enfin quelqunnnn qui sait dire ce qu’il faut !je suis assez mal dans ma peau mais cet article m’a fait reprendre un peu de confiance en moi ☺merci bcp !

    • 19 avril 2016 / 12:39

      Coucou! Merci beaucoup!
      Moi ce qui me fait reprendre confiance c’est tous vos commentaires et de voir que je ne suis pas la seule à subir ces méchancetés!
      Il faut qu’on arrête de se pourrir la vie à cause de gens qui n’en valent pas la peine!

  18. anonyme
    10 janvier 2016 / 22:06

    Article très juste. Plutôt mince, j’ai eu aussi des remarques de ce genre. Et puis pendant quelques années, des médicaments m’ont fait prendre du poids (7 kg). Là personne ne m’a rien dit. Et maintenant que je n’ai plus besoin de les prendre, j’ai repris mon poids d’origine, et ça recommence !! On critique ma taille, ma minceur alors que les kilos en trop que j’avais et qui me rendaient malade, personne n’en disait rien. Quelle hypocrisie.

    • 14 janvier 2016 / 20:51

      Pff ça me dégoûtes à quel point les gens peuvent être bêtes!
      Il faut essayer de ne pas faire attention (même si c’est très dur) ou bien leur rentrer dans le lard pour qu’ils comprennent!
      (et encore même là ils ne se remettront pas en question!)

  19. Eva
    10 avril 2016 / 12:41

    Bonjour Federica, depuis le collège j’ai beaucoup souffert de ma minceur alors que j’ai toujours mangé à ma faim. Des gens que je ne connaissais pas me demandaient si j’étais anorexique. Tout ça m’a fait énormément de mal jusqu’au lycée. Aujourd’hui je suis à la fac et je croyais en avoir fini avec tout ça. Malheureusement, on vit dans une société où la normalité ce n’est pas d’être mince. Du coup, je me suis encore pris à mon âge une rélexion sur mon physique. J’ai dû me battre pendant des années pour oublier les complexes que les gens avaient créés en moi et lorsqu’on m’a dit ça, j’ai eu l’impression que mon passé, qui m’avait laissé tranquille depuis quelques années, m’a tout à coup rattrapée. C’est à cause de ça que je suis tombée sur ton article. C’est très rassurant de voir que d’autres filles doivent supporter cette injustice totale et ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas seule à devoir lutter contre la même méchanceté. Bises, Eva

    • 19 avril 2016 / 12:36

      Coucou ma belle…
      Oui malheureusement les gens sont bêtes, et comme tu le vois nous ne sommes pas les seules à souffrir de leur méchanceté.
      Il ne faut surtout pas que tu te renfermes ou que tu complexes. (je te dis ça mais j’ai été à ta place!)
      Tu verras, avec les années on pense autrement.

      La vie est trop courte pour se laisser gâcher la vie par des personnes qui n’en valent pas la peine.
      Tu vaux mieux que ça et ton bonheur est plus important que ces personnes!

      Comme je le dis plus bas dans les commentaires il ne faut pas hésiter à répondre à ces personnes, et à leur rentrer dedans.
      Ils ne se gênent pas pour te faire de la peine alors autant qu’ils en soient conscients!
      Tu vas voir si tu les remets bien à leur place, la plupart s’excuseront et se trouveront bêtes. Et peut-être que la prochaine fois qu’ils croiseront une fille mince ils se tairont. (tu auras fait ta B.A 😉 )

      Courage ma belle! Ne te laisses pas déstabiliser, puise dans la haine que tu éprouves envers ces gens pour en faire une force et ne plus te laisser faire!!

  20. Anonyme
    15 avril 2016 / 01:02

    Moi aussi je suis dans le même sac que vous ! je te félicite pour ton courage d’avoir abordé le sujet pour mettre le point sur le I sans blesser . C’est vrai que de nos jours , dans les réseaux sociaux , dans les rues , nous sommes victimes de moqueries . Et le plus grand soucis c’est qu’il est difficile à ce que je remarque de trouver des looks adaptés à notre morphologie , des blogs qui nous habillent , des vetements à notre taille , etc …
    je vous serais reconnaissante les filles si vous pouvez me conseiller des marques , des blogs qui habillent les minces !!
    Encore merci

    • 19 avril 2016 / 12:29

      Coucou!

      Quelle taille de vêtement fais-tu?

      Certaines m’ont déjà fait la reflexion que les vêtements que je porte sur mon blog ne sont adaptées qu’aux filles minces (en même temps je suis mince donc… lol).
      Alors je ne sais pas si tu as fait un tour dans mes looks?

  21. Anna
    17 avril 2016 / 22:23

    Complètement d’accord, j’ai vécu et vis encore la même chose, ces commentaires ont également été à l’origine d’un mal-être spécifiquement lié à ma maigreur qui n’aurait pas existé autrement. Je me suis aussi tournée vers la malbouffe quand j’étais adolescente, persuadée que je finirais par grossir si je ne mangeais que des choses grasses et en très grande quantité, et je me suis aussi complètement détournée de tout sport, étant persuadée qu’une activité sportive risquait de me rendre encore plus maigre. Résultat, bien des années plus tard, j’ai gardé ces très mauvaises habitudes, qui ne m’ont pas du tout aidée à grossir mais contribuent à une hygiène de vie peu saine qui est certainement néfaste pour ma santé, mais dont j’ai beaucoup de mal à me défaire. Aujourd’hui encore je me prends régulièrement des remarques sur mes jambes de la part de quasi-inconnus, et c’est surtout le dégoût manifeste qu’ils expriment sans censure dans leur ton ou le regard qu’ils associent à leurs commentaires qui est le plus blessant, et qui fait qu’on finit par s’auto-assimiler à un monstre tellement répugnant, qui expliquerait que des inconnus ne peuvent se retenir de venir nous faire part de leur choc face à notre apparence physique. Très bonnes comparaison dans ton article avec le même type de commentaires qui seraient faits aux grosses ou aux malades. Je m’interroge vraiment sur le fonctionnement psychologique des gens qui décident de nous faire gratuitement part de leurs impressions sur notre physique… A part nuire, je ne vois pas leurs raisons, et je n’ai encore aujourd’hui toujours pas trouvé le meilleur moyen de leur répondre, ni de me parer mentalement efficacement contre leurs paroles offensantes.

    • 19 avril 2016 / 12:24

      Bonjour Anna, J’ai lu ton message avec beaucoup d’attention.
      Je ne peux que te comprendre car nous avons malheureusement vécu la même expérience.
      Comme toi, je suis dans l’incompréhension totale de la raison qui pousse ces gens à réagir de la sorte avec comme tu le dis si bien un « dégoût manifeste ».

      Avec les années, j’ai compris que ces gens sont bêtes tout simplement, certains sont jaloux mais la plupart crois-moi, manquent d’intelligence et surtout de tact.

      Il faut que tu arrives à te dire et surtout à accepter que tu es comme tu es, tu ne pourras pas changer c’est comme ça alors autant aimer ce que tu es.
      Il ne faut pas que ces remarques te détruisent au point de t’empêcher de vivre comme tu le souhaites car tu n’as qu’une vie et il est dommage de la gâcher à cause des parasites que sont ces personnes.
      Ils ne méritent pas que tu te gâches la vie pour eux.

      Essayes de voir les choses du bon côté : toi au moins tu manges ce qui te fait envie, tu peux te permettre de porter des vêtements que d’autres ne peuvent pas porter.

      Et aux prochaines personnes qui te feront ces remarques, ose leur rentrer dedans en leur disant par exemple « oui je suis mince, mais quel est le problème? Vraiment je ne comprend pas l’intérêt de votre réflexion. Me faire prendre conscience que je suis mince alors que je me vois tous les jours dans le miroir? » ou « Vous vous sentez mieux maintenant que vous m’avez dit ça? Puisqu’on est dans les confidences, je peux peut-être vous dire à mon tour que vous avez tel ou tel défaut » Il ne faut pas avoir peur de les blesser, ils le font bien eux!
      Tu vas voir qu’ils vont vite se trouver bête et même s’excuser. Et toi tu te sentiras plus forte!

      J’ai toujours autant de haine quand j’entends ce genre de réflexions, même pour les autres.
      Mais il faut se servir de cette colère pour ne plus se laisser déstabiliser!

  22. Adeline
    30 avril 2016 / 14:12

    J’adore et j’admire ton poste. Tu arrives à mettre des mots et construire des phrases cohérentes tout en expliquant le soucis que beaucoup ne comprennent pas et ne voit pas comme un probléme, car pour eux être mince c’est parfait donc on les critiques ouvertement et devant tout le monde sans gêne, sans même savoir que ces personnes le vive mal, même tres mal.
    Depuis toute petite on me critique, on me dénigre sur mon physique. Oui je suis aussi trés grande, fine et mince, et je n’ai rien demander. Depuis la primaire, j’ai sans cesse ses phrases que tu as citer et ce mot ‘anorexie’ qui revient constament, mais les gens qui l’emploi ne savent pas la réel signification de ce mot.
    Je me suis également remise en question à une période de ma vie qui est la puberté, lors de mes années lycées, et me suis mise aussi à manger, manger, manger, aller voir mon medecin pour me donner des medicaments, mais lui, lui seul savait que je n’étais pas malade et que c’était de famille donc il m’a convaincu que j’allais tré bien et qu’il fallait passer au dessus de toutes ces critiques et méchancetés.

    J’aime beaucoup ton blog et ton style et je te suis avec plaisir, parce que ça fais ‘plaisir’ de ne me pas se sentir seule et de pouvoir avoir des idées pour s’habiller sans être juger.
    Quels sont les sites, magasins où tu t’habilles ?
    Peut-on te demander des conseils pour savoir comment assortir tels ou tels vêtements ??

    Je te remercie de ta réponse et continue ainsi !!!!

    Au plaisir
    Adeline

  23. Maggie
    12 juin 2016 / 17:45

    Bonjour j’ai 14 ans et j’ai trouver ton article excellent. J’avais vu ton blogue qui etait recommandé dans mon magazine et il n’avait pas tort. Effectivement il y a beaucoup de remarques sur les filles minces et j’en ai moi même reçu de la part de garçon qui me trouvait trop maigre et ce même si je mange plus que la plupart de mes amies. Ton article m’a beaucoup rassurer sur le fait que j’était normale et que je devais m’accepter comme je suis. Finalement être mince est aussi sexy qu’être plus ronde car la beauté vient avant tout de l’intérieur 🙂 merci encore ❤

  24. Juliette
    13 juin 2016 / 10:17

    Merci, merci et re-merci. Ayant été anorexique (pour de vrai), j’ai eu droit à mon lot de réflexions toutes plus idiotes les unes que les autres, parce que les gens imaginent qu’ils font acte de bienveillance, qu’ils doivent se mêler de se qu’ils voient, là, devant leurs yeux. Je faisais l’erreur avant, beaucoup la font, l’anorexie n’est pas une question d’apparence physique, mais se joue dans le cerveau et rien que dans le cerveau, et ce sont des médecins qui s’en occupent, pas des commères et des passants. Et quand j’ai repris du poids, ironie de l’histoire, ça a été les réflexions inverses, j’étais devenue trop grosse. Tout ça pour dire que nous les filles, nous sommes soumises à des pressions injustes qu’il faut absolument envoyer valser ; au diable les idiots.

  25. David
    4 juillet 2016 / 23:45

    Bonjour, à toutes, je suis un homme, j’ai 46 ans et je poste mon commentaire pour vous dire de ne pas vous prendre pas la tête, assumez votre corps et soyez heureuse car vous êtes très belle en tout cas moi j’adore les femmes maigres mais votre caractère et votre âme aussi sont importants, le physique maigre c’est comme un appât très attirant pour moi mais il ne doit pas être gacher par une personne sans empathie ni amour, alors profitez de votre beauté elle est relative aux yeux de ceux qui apprécient une femme maigre.

  26. Samsam
    9 juillet 2016 / 00:11

    Magnifique article!
    Les gens ne se rendent pas compte j crois…
    Ma mère m’a toujours dit « tu t’en fous » et aujourd’hui encore je m’en fous au grand dam de mes compatriotes…

    Une noire très fine sans grosses fesses et sans gros seins n’étant pas une « vraie femme africaine », je vous raconte pas le calvaire quelque fois…

    Le meilleur (ou le pire) c’est je n’aspire même pas à prendre du poids ou que ce soit…
    Mais on dirait que c’est une secte..:la secte des gros corps, des fesses bombées, des seins fournis lol

  27. 25 juillet 2016 / 18:26

    Merci d’avoir fait remonter cet article aujourd’hui !
    J’ai été longtemps complexée et tu as réussis à mettre des mots sur ce mal-être incompris.
    On ne parle pas assez du skinny bashing qui d’ailleurs n’est pas vu clairement comme du dénigrement.

    J’ai longtemps été la fille « bâton de ski », un peu trop maigre, à l’air malade, à tel point que j’en devenais un vrai animal de foire au collège. Atrocité. J’en venais à mettre plusieurs couches de vêtements pour paraître plus « NORMALE » puisque j’étais tant considérée comme anormale.

    Merci pour ce coup de gueule qui donne encore plus envie de se battre contre les préjugés.

    Je pensais que la bêtise était restée aux temps du collège et du lycée, apparemment pas. Je suis affligée de retrouver de tels commentaires sous tes photos. Que l’on soit clairs, tu es magnifique et tu as tout d’une belle femme. Et ça, ça ne se juge pas au tour de cuisse, de poitrine ou de taille.

    #FREETHESKINNY haha

    Passe une bonne journée !

    LOVE
    ThisCharlie

  28. FitStz
    25 juillet 2016 / 18:36

    Déjà avant toute chose t’es quand même un sacré canon et c’est carrément utile de le mentionner.

    J’ai vécu ce genre de choses, pas aussi durement. La génétique m’a donné des formes que j’apprécie mais je reste quand même très mince. Il m’est arrivé d’entendre :  » Tu veux disparaître  » quand je refusais une seconde part de gâteau. Ou alors :  » c’est tes os que tu veux perdre ?  » ou alors on m’a déjà dis que j’allaismourir en mangeant que des légumes et qu’il me fallait du gras en perfusion. Généralement je répondais que je cherchais à maigrir assez pour pouvoir traverser la ville en volant grâce au mistral. Le culte de la minceur a été amoindrie par l’arrivée de toutes ces stars américaines avec un cul de la taille de Jupiter mais chaque remarque, peu importe le genre de physique qu’elle vise est intolérable. On devrait pas autant parler de formes ou de minceur. Une fille avec 8 bourrelets est radieuse et encore plus si elle est épanouie. Planche à pain , j’avais pas entendu ca depuis le collège.

    C’est comme le cliché selon lequel les africaines doivent toute d’avoir des formes généreuses. C’est tellement ridicule et puéril.

  29. 25 juillet 2016 / 21:04

    Je viens de découvrir ton article après tes snaps ! C’est fou c’est à 100%, ce que j’ai vécu et ce que je vis toujours d’ailleurs ! Les mêmes situations exactement ! Incroyable et je pense que l’on est loin d’être seules ! Ça m’a fait exactement pareille, complexes sur complexes alors que j’ai tjrs plus mangé que la moyenne et je me suis mise à me forcer et manger n’importe quoi sans prendre un kilo ^^
    Et oui le corps médical ! J’ai eu très fort aussi : j’allais au planning familial pour un moyen de contraception (sans le dire à mes parents) et le médecin me dit « Vous manger assez chez vous ? » « Oula oui je mange énormément, plus que mon père, mon frère, tte ma famille, j’ai tjr bcp mangé »
    « Non c’est faux ! Vous avez L’IMPRESSION de manger mais ce n’est pas le cas, je vais devoir appeler vos parents pr les prévenir »
    Euhhhh ok, je suis malade donc ? et trop débile pour pas m’en rendre compte ! Alors du coup avant d’y aller je me goinfrais de n’importe quoi pour peser un rien de plus, ne plus avoir de remarques débiles et faire augmenter ma tension pas particulièrement basse mais qui pour elle était signe d’anorexie ! Sincèrement ces gens ne devraient pas avoir le droit d’exercer, c’est aberrant, destructeur, et des incompétents au possible !

    Sans parler de toutes ces émissions genre « belle toute nue » qui essaient de décomplexer les rondes et dénigrants les minces à base de « les hommes aimes les formes » « ah non moi voir les os c’est pas possible » « la majorité des hommes préfèrent les filles rondes que les minces »

    F*ck ! De toute façon dans la société, les gens ont tjr à redire … trop grosse, trop maigre, trop grande, trop petite, trop rousse, trop blonde … les gens sont juste trop jaloux et intolérants !

    Continue comme ça, tu es super ! La plus belle réponse est de s’assumer et tu le fais très bien !

    Gwen

  30. Auriane M.
    25 juillet 2016 / 21:33

    Ton snap m’a donné envie de lire ton article car j’ai vécu la même chose aussi sur le fait que j’étais super mince. Je retrouve toutes les remarques débiles qu’on a pu te faire sur ton physique avec le mien aussi. Maintenant je ne suis plus super mince mais dit toi que j’aimerais avoir ton corps car je trouve ça beau un corps mince et élancé ! Puis ce n’est pas comme si tu n’avais pas de formes ailleurs ! Les femmes qui continuent à faire ces remarques sur ton physique c’est tout simplement parce qu’elles t’envient au fond mais ne veulent pas se l’avouer ! Tu es magnifique tu as un corps magnifique et des jambes parfaites, c’est même l’un de tes plus beaux atouts physique, tes jambes ! Je te suis sur instagram depuis un petit moment maintenant et t’ai découvert sur snap récemment, tu es belle et attachante ! Ce n’est pas du tout mon genre de commenter les articles en général même si je lis la plupart des tiens mais là ça m’a tenue à coeur de t’écrire car j’ai vécu pareil…
    Reste comme tu es tu es sublime Federica ! Bisous.

  31. Alice
    24 août 2016 / 11:39

    J’adorais ton blog et en lisant ton article je suis tombée amoureuse! :p
    Une vraie fille piquante avec une réelle identité capable de contrer les préjugés, seule contre tous, ou presque, car je sais ce que c’est aussi et dans ce sens personne ne se préoccupe vraiment de notre ressenti face à toutes ces réflexions et ces idées véhiculées ridicules!
    Je suis mince, j’aime manger..oh ouiiii, j’aime la mode et par chance j’ai souvent ignoré ces réflexions. Récemment une de mes meilleures amies a fait deborder le vase en me comparant à une anorexique dans la rue (malade, les yeux creusés, le teint blême, les os sayants..) j’hésite aussi entre la jalousie ou simple maladresse mais venant de très proches, qui te connaissent, savent ce qui te blaisse et savent que tu manges tres bien c’est d’autant plus douloureux!
    Bref, un grand MERCI pour cet article très bien fait, j’ai peur hélas que seules les minces s’en préoccupent mais ça fait du bien!
    Continue, j’adore! Tu es simple, naturelle, jolie, stylée et en plus tu es intelligente! Eh oui ça fait des jalouses 😉
    Continue! 🙂

  32. SEG
    28 septembre 2016 / 19:14

    Je partage ta colère et ton mépris pour ces personnes qui se croient au dessus en te disant de telles atrocités.
    J’ai été anorexique pendant des années, et ma petite soeur l’est également maintenant donc je sais à quel point certaines remarques peuvent être blessantes.
    Peu importe ton IMC tu es une belle femme et tu ne devrais même pas en douter !

    • 2 octobre 2016 / 22:49

      Merci ma belle, oui les gens ne se rendent vraiment pas compte!

  33. Tiffany
    11 janvier 2017 / 13:35

    Merci pour cet article ! Et j’ai partagé en espérant que certains prennent conscience de leur parole et pour d’autre comme moi qui se sente comme toi réalise que l’on est tout à fait normal.
    Quand j’ai lu ton article, j’ai vu toutes mes pensées et réflexions comme si c’était moi qui les avaient écrite.
    On en parle pas assez. Alors merci à toi

    • 13 janvier 2017 / 13:04

      Coucou! Je suis contente que cet article te parle. Malheureusement les gens sont tellement rigides que je pense que les mentalités ne sont pas prêtes d’évoluer à ce niveau là…
      Mais on essaye!!!

  34. Tiffany
    11 janvier 2017 / 13:36

    Votre commentaire est en attente de modération

    Merci pour cet article ! Et j’ai partagé en espérant que certains prennent conscience de leur parole et pour d’autre comme moi qui se sente comme toi réalise que l’on est tout à fait normal.
    Quand j’ai lu ton article, j’ai vu toutes mes pensées et réflexions comme si c’était moi qui les avaient écrite.
    On en parle pas assez. Alors merci à toi

  35. Licorne
    22 février 2017 / 16:22

    Coucou !! Ah je comprends tellement ton article !
    De mon côté je ne suis pas une  » mince morphologique  » ou naturelle. J’ai changé d’alimentation et j’ai aujourd’hui un mode de vie très sain ( je ne suis en aucun cas une anorexique). L’année dernière j’ai perdu environ 20 kg passant de 76kg ( poids le plus haut) à 52kg ( poids le plus bas) pour 1m72. J’ai découvert que quand je mangeais sainement j’étais très fine ( mais pas du tout maigre à mes yeux) ! Et j’étais tellement bien à 52 kg ! Mais j’ai subi une grosse pression de la part de mes proches, de certaines connaissances pour qui grosse perte de poids = anorexie. Des remarques faussements inquiètes genre  » tu manges ?  » Ce n’est pas parce que je mange pas quotidiennement des pâtes carbos que pour autant je m’affame !! Je crois que malgré moi j’ai flanché face à cette pression et mon poids est remonté à 56kg ( consommation de cochonneries face à cette pression) Je suis bien c’est pas dramatique mais malgré tout je me sens moins à l’aise ainsi, moins légère. Je retourne donc à ma vie saine ! N’en déplaise aux gens et si je dois retrouver mes 52kg tant mieux et si je reste à mon poids actuel je survivrai je pense 😉 notre société est globalement trop obsédée par le poids….

    • 13 mars 2017 / 14:38

      Tu as raison, le principal c’est que toi tu te sentes bien dans ta peau et pas ce que les gens pensent!
      Je ne comprend toujours pas toute cette pression que nous subissons au quotidien en rapport avec notre poids mais malheureusement j’ai peu d’espoir concernant l’évolution des mentalités, alors autant s’assumer comme on est et se moquer du regard des autres!

  36. 10 mars 2017 / 22:46

    Je suis tellement d’accord avec toi. Moi même, il y a quelques années, je n’étais pas bien épaisse et cela était bien difficile pour moi. Déjà pour m’habiller, mes copines me disaient toujours : « non mais toi, tu ne dois avoir aucun problème », j’avais tellement envie de leur dire mais qu’est-ce que tu en sais toi !!!! Bref. Aujourd’hui, j’ai pris quelques kilos et je me sens, moi-même mieux dans ma peau.

    • 13 mars 2017 / 13:03

      Oui celle-là je l’ai entendu plein de fois aussi! Tant mieux si aujourd’hui tu te sens bien dans ta peau, c’est l’essentiel!

  37. Natacha
    22 mars 2017 / 22:48

    Article tellement véridique. On en parle trop peu… Merci !

  38. Floriane_cs
    22 mars 2017 / 22:56

    Merci d’avoir laisser une place aux anorexiques et mentionné que c’est une maladie. J’ai été diagnostiqué anorexique il y a 2 ans j’ai été hospitalisé 2 fois, je suis maman célibataire et mon quotidien est épuisant. Pourquoi ? Parce que c’est une maladie. Et je suis maigre. Merci federica pour cet article. Merci

  39. Laura CASI
    23 mars 2017 / 10:16

    Bonjour,
    Après avoir lu ton article sur « Mon blog et moi… », j’ai souhaité en savoir plus sur le sujet cité plus haut. Comme toutes les jeunes filles qui ont posté un commentaire sous cet article et comme toi, du coup, j’ai malheureusement beaucoup souffert de ce manque d’intelligence de la part de ceux qui croit une seule et unique vérité.
    L’adolescence est en effet l’une des périodes les plus compliquées d’une vie, une période où l’on se compare, où on se découvre face aux autres et où on dit qu’il faut apprendre à s’accepter. Mais s’accepter au milieu de remarques aussi blessantes les unes que les autres, des remarques fondées sur une simple apparence, des remarques comme tu dis, cocktails de mi-jalousie, mi-mépris, est un réel combat. J’ai malheureusement eu « seulement » ma famille pour me comprendre, savoir que ma morphologie m’empêche de prendre du poids, que manger comme 4 ne me sert à rien, je brule tout ce qui passe, je suis trop une « pile » pour stocker quoi que ce soit.
    Aujourd’hui encore, à l’âge de 27 ans (l’adolescence est loin !), des collègues ne peuvent s’empêcher d’être maladroits, ils/elles ne sont pas méchant(e)s. Oui, je m’efforce de prendre ça pour de la maladresse oui, aujourd’hui je prends du recul et je souhaite croire qu’on ne peut pas dire de choses aussi blessantes gratuites volontairement. Avec l’âge qui avance et constatant mes repas bien garnis, j’ai aujourd’hui droit à des « tu vas voir quand tu vas avoir des enfants ! », ou des « tu vas voir quand tu vas vieillir, tu vas gonfler d’un coup, ça va te faire drôle ! ». Que répondre à ça ? J’ai toujours été « la crevette », partout où j’ai été, « la maigre », celle qui « ne mange pas » et par association j’étais considérée comme une fille triste, qui ne sait pas s’amuser, que c’est bête ! Surtout que je suis tout l’inverse, j’aime vivre ! je suis aujourd’hui on ne peut plus heureuse car très bien accompagnée et entourée mais être cataloguée à longueur de temps est réellement fatiguant et j’avoue des fois, je baisse les bras..
    Merci Federica pour cet article très bien écrit. Tu as un parcours très intéressant, construit d’une main de maître avec beaucoup de simplicité. Désolée pour ce roman, comme toi, je ne sais plus m’arrêter quand je commence. Je pourrais en parler des heures et des heures de ce sujet, et pouvoir le partager avec des personnes compréhensives est délivrant.
    Merci, passe une très bonne journée

  40. fafele
    23 mars 2017 / 11:18

    enfin je ne suis donc pas seule…
    je suis passée à travers ça et je sais que mes filles vont subir la même chose mais je les prépare…
    par contre ma plus belle expérience à 12 ans : une fille de la classe me dit de mettre du coton dans mes collants pour être moins maigre
    Je lui ai dis que je préférais être grande et maigre plutôt que petite grosse et bas du cul…
    je n’ai jamais oublié son nom ….

    et l’avantage que nous avons c’est aussi que nous perdons nos kilos de grossesse instantanément
    Non mais

  41. Marine
    24 mars 2017 / 09:46

    Bonjour Federica,

    Je n’ai découvert ton article sur le skinny bashing qu’hier, mais je suis bien contente de l’avoir lu 🙂
    J’ai été également un peu révoltée contre cette mode de se permettre de tacler les filles très minces et que cela paraisse normal, alors que si quelqu’un se permettait de faire une remarque à une fille sur ses rondeurs, c’était honteux et révoltant!
    Je n’ai pas subi de remarques étant enfant ou adolescente, heureusement pour moi. C’est bizarrement venu plus à l’âge adulte… Quelques remarques de l’entourage bien sûr, comme lorsqu’une amie m’explique qu’elle n’est pas à l’aise avec son physique et qu’elle me dit que je ne peux pas comprendre puisque j’ai des jambes grandes et fines ! Ce à quoi j’ai envie de répondre : « si tu veux je les coupe et je te les donne »…
    Mais ce qui m’a le plus marqué, ce sont les remarques des vendeuses dans les magasins. Lorsque j’essaye une robe, je dois souvent prendre une petite taille, S ou XS, parce que je n’ai pas trop de volume en haut, mais du coup la robe est souvent courte.
    Et lorsque je dis que la robe est courte, la vendeuse me répond généralement « oui mais vous pouvez vous le permettre ».
    Ok donc comme je suis grande et mince, je dois être à l’aise si on voit la moitié de mes fesses et en plus je dois me taire…

    Quand on en parle, ça reste quand même difficile à comprendre pour les gens, alors merci pour ton article !
    Et bravo pour ton blog, j’aime beaucoup tes looks et ton style. Je ne suis aucun blog sauf toi 🙂

  42. Sophie
    24 mars 2017 / 16:45

    Je te félicite pour cet article ! En effet on ne parle pas assez (si pas PAS DU TOUT) du problème inverse.
    Depuis toute petite même problème que toi, même remarque désobligeante et choquante. J’en ai été tellement complexé que je m’étais 2-3 paires de bas sous mes jeans pour avoir l’air d’avoir les cuisses plus grosse, je refusais de me mettre en jupe ou en bikini et j’en passe comme si mon corps n’était pas normale.. J’ai finalement accepté mon corps tel qu’il est, avec ces qualités et ces défauts certes très mince mais c’est comme ça et rien n’y changera !

    J’ai adoré lire cet article où l’on peut constaté qu’on est pas les seules à avoir vécu ça ! Merci pour ce témoignage

  43. Ana
    21 mai 2017 / 00:51

    Wah. Je viens de tomber sur ton article et je l’approuve plus que tout. Je me reconnais beaucoup en toi. Déjà, je fais aussi 1m70 et du 38.5 en chaussures haha ! Mais surtout, j’ai vécu exactement la même chose avec ma minceur. J’ai toujours eu cette morphologie et toujours été sujette à des remarques. Il n’y en a pas eu des tonnes et des tonnes, mais les quelques unes que je me suis prise en pleine face m’ont énormément marquées. « Tu manges ou quoi ? » « À ce stade c’est pas mince, c’est anorexique » « Tes bras on a l’impression qu’ils vont se casser ». (Si ils savaient que j’étais une vraie gourmande haha !!) Sans compter les remarques que tu apprends Via d’autres personnes et qui ont été dites derrière ton dos « Ben les gars ont dit que t’étais jolie mais trop fine ». Toutes ces remarques m’ont toujours profondément blessé, si bien que au collège et au lycée c’était un véritable complexe. Quand je marchais dans la rue j’avais toujours le sentiment que si les gens me regardaient c’était pour juger mes jambes. Et à vouloir les cacher, on voyait encore plus leur minceur. J’ai tenté quelques astuces un peu idiotes aussi (manger des raisins secs) mais finalement… Finalement j’ai appris à m’accepter. Les critiques sont derrière moi. Les pleurs auprès de ma mère sont derrière moi. Cependant, l’incompréhension est toujours la même : pourquoi les insultes aux maigres sont tolérées ? Pourquoi quand la fille en surpoids m’a dit que j’étais anorexique je ne lui ai pas répondu qu’elle était obese ? Car je n’avais pas à le dire. Mais elle, elle n’avait pas compris que ce qu’elle m’avait dit ne se disait pas non plus. Il est vraiment temps que les esprits changent et ce genre d’article y contribue alors BRAVO. Maintenant, du haut de mes petits 21 ans je cherche à muscler mes gambettes (et par la même occasion essayer de prendre un peu de masse musculaire !) D’ailleurs si tu as des conseils…
    Ps: tes jambes sont magnifiques !

    • 21 mai 2017 / 11:01

      Merci pour ton message ma belle! Moi aussi j’ai tenté tellement de choses pour essayer de paraître moins mince, à un moment je mettais même deux jeans l’un par dessus l’autre pour m’épaissir un peu…
      Les gens ne se rendent pas compte non, et malheureusement je n’ai pas l’impression que les mentalités évoluent mais en tout cas ça fait du bien de voir qu’on est pas seules à avoir subi tout ça!
      Et sinon pour tes jambes, moi je sais que j’avais réussi à prendre un peu de volume en faisant des fentes et des squats (et ça fait prendre des fesses aussi donc c’est cool haha). Je faisais beaucoup de cours co genre body pump, body attack à l’époque et ils nous en faisaient faire souvent donc ça avait bien marché!

  44. MIARAND
    29 mai 2017 / 23:08

    je lis et je relis ton post , je te suis sur fb , sur snap et le premier vlog , tu es très belle et tes jambes sont canons ( même si elles sont fines ) , je suis dans le même panier que les autres 1m67 , 47kg , avec des longues jambes fines ( maigres ) , c’est mon plus grand complexe d’ailleurs , j’ai passé des années à les cacher , à ne pas oser mettre des jupes , des robes et même à superposer trois pantalons pour paraître plus grande. Alors que j’adore la féminité , j’aime beaucoup voir une fille en robe , en jupe , etc…
    je passe du temps fou à essayer des robes à la maison , mon mari me trouve jolie mais je n’ose pas sortir avec, j’ai peur de réentendre les moqueries d’avant qui m’ont fait tellement mal et qui m’ont fait perdre confiance en moi. Après avoir essayé les protéines , les médocs , les régimes d’une nutritionniste , la malbouffe , j’ai choisi le sport, je prend des muscles au fesse , mais jamais aux jambes ( ce sont surtout mes mollets qui me dérangent ) . J’aimerais tant essayer tes looks que j’adore mais je n’arrive pas à avoir le déclic , du coup je ne met les robses , les jupes , les short qu’à la maison
    mais en tout cas , merci pour ton courage , la force d’affronter ces attaques , on les puise à l’intérieur de nous même , en nous aimant telle que nous sommes mais le témoignage sincère comme le tien nous secoue et nous aide à se relever
    Si tu as des programmes de sport , je suis prenante , merci mille fois

  45. Barbara
    11 juin 2017 / 20:35

    Ouh, ca me rappelle des vilains souvenirs !!!!
    Toute mon enfance et mon adolescence…..
    J ai parfois osé répondre (méchamment !!) mais le conflit et la connerie n étant pas ma tasse de thé, j ai arrêté !!! J ai laissé toutes ces ignominies aux autres, souvent à mon détriment.

    Maintenant, j ai 35 ans, j ai un mari plus beau que la moyenne (et oui, avec l âge, la taille mannequin attire….. les mannequins !!!) et je suis maman d une petite fille qui attire les regards par sa beauté. C est ca, ma vengeance personnelle !!!!!

    Les remarques s estompent avec le temps, on apprend à se mettre en valeur.
    Les jalouses existent toujours mais on les emmerde.
    Et de la « grande tige » ou « Olive », on passe à un statut de grande femme belle et élégante.

    Et vlan.

  46. Mélanie
    23 juillet 2017 / 18:54

    Ça me touche, parce que moi aussi j’en vit. Toute ma vie on m’a insulté à cause de ma minceur… Oui, toute ma vie: de la première année du primaire jusqu’à aujourd’hui (j’ai 13 ans). Et ce n’est pas près de finir selon moi.

    On ne dit pas assez souvent que toute les femmes sont belles qu’elles qu’elles soient. J’ai déjà vu des trucs du genre « les brunes sont plus belles que les blondes » « les os, c’est juste pour les chiens » et des images disant que les « anorexiques » (comme on les appelle affectueusement…) étaient mieux traitées… Tout ça, c’est juste des conneries. Moi aussi, on me traite « d’anorexique » dans les corridors de l’école même si je ne les connais pas. J’ai entendu tellement de choses dégueulasses venant de purs inconnus dans la rue ou à l’école.

    J’ai essayé de grossir… Mais la vérité, c’est que je n’ai pas beaucoup d’appétit et je mange à des heures bizarres (genre 3h du mat). Un moment donné, j’ai arrêté d’essayer de grossir tout le temps. J’ai compris que j’étais en bonne santé et que j’étais faite comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.